Wednesday, December 2, 2009

tambour battant, regardons droit devant

Et il le faut chers amis..

Les croques-enjambes des indécis sont légions. Faire naître un projet d'entreprise durable en 2009-2010, relève du chemin de croix. Vrai que dans d'autres régions, cela peut paraître plus aisé. On "deal" toujours avec des humains après tout.

Toutefois, lorsque l'on parle d'organisation a organisation, d'arrimage de plan de développement territorial avec des porteurs de projets, il est quand même "sacrant" de devoir gérer les égos de tout un et chacuns. Moi je fais dans la gestion de projet, dans le développement socio-économique intégré en milieu rural.. pas dans la langue de bois pour licher les intervenants dans le sens du poil. Allez pas vous imaginer que je suis impoli ou sacreur né... Mais j'avoue , être franc, direct et sans détours... ! C'est pour la cause après tout, et j'ai pas toujours le temps de faire la cour de Louis IX a des éxécutants pesant sans jugement !

Mais , je vous avoue être très fier de voir les partenaires et les ouvertures se faire de part et d'autres dans Portneuf et ailleurs au Québec. Je ne suis pas un adpete de la pensée magique. Je suis de ceux qui croient jusqu'a la fin que le travail et la tenacité se devront de porter fruit. Cette aventure coopérative n'était pas une autoroute, les vieux loups me l'avaient dit. Toutefois, c'est dans la nature humaine pour un caribou de tête, d'envoyer des pointes aux "emmerdeurs" de première. On s'entend ici, j'accuse les structures et la culture théocratique qui s'y est incrustée.. Faut pas que les gens le prenne personnel, sinon ils ont rien compris !

Je sais très bien que tant au fédéral qu'au provincial tout organisation publique est structurée de la sorte que chacun doit protéger son derrière et ne s'engager que lorsque tous se seront engagé. Bref personne ne bouge, jusqu'au moment ou le politique s'en mêle. Une sorte de laisser-faire automatisé. Couplé a un esprit d'initiative éteint ou déformé par l'égos de certains.. , nous sommes en face de situations ou les promoteurs, bien intentionnés, n'ont d'autres choix que de se battre visière levée avec l'instinct de la consultation stratégique aiguisé.

C'est fascinant.. et avec le travail.. ca porte fruit.. Tant mieux !! Je ne ferai pas le plaisir de mes détracteurs d'exposer ici toute la stratégie de propagande de la coop des GRANDS RANGS, mais je peux vous dire d'ores et déja.. que lorsque celle-ci verra le jour fin 2010 (si tous font preuve de bonne volonté !), ce projet sera une vraie révolution de la base, au sein de la gouvernance "collusionnelle" véhiculée au niveau municipal, régional et provincial. Si certains d'entre vous savent ce qu'est "la main noire" au sein des différents échelons d'une collectivité, savent que les promoteur du bien commun ne l'aurons jamais facile, car leurs idéaux empreint de liberté et de solidarité , menacent les forces du conservatisme inerte et ingrat. En clair, on appelle cela un changement de paradygme.

Avant noel, je vais vous faire le topo de l'automne 2009. en vous illustrant le chemin parcouru, et comment les succès de la coop me porte a croire que ce projet, au départ qualifié de farfelu, devient porteur pour tous.. et carrément un modèle de développement a suivre dans toutes les régions du québec.

Recevez mes chers amis mes salutations et accolades les plus chaleureuses.

p.s. Le lundi 14 décembre au bistro Angelus de Deschambault .. party de noel de la coop, ou membres utilisateurs, sympathisant et citoyens qui adhèrent a la coop sont invités.. Réservez d'avance, pour faire sur qu'il y aura assez de nourriture pour tous.

http://www.angelusbistro.com

Prenez soins de vous, vos femmes , vos enfants et vos chevaux, compagnons

chevalier tourilli

Friday, October 23, 2009

De retour sur le blogue

Bonjour a tous
me re-voila de retour sur le bloguepourquoi tant de silences !!?? La charge de travail de 2009 est assez lourde pour mes épaules ! J'ai tenté de faire des suivis sur facebook et sur mon web,.. en vains.. Après mes journées de travail, il en reste un peu pour la famille, mais que très peu pour moi finalement.Bref., pour vous donner une idée de mon agenda estival..
- mise en route de mes marchés publics de Deschambault-Ste-Foy.. juin09- Démarrage de ma boutique de vente "Artisan et son pays", mai-juin-juillet 09- Démarrage et chargé de projet .Coop les Grands Rangs -avril a ce jour..- DG Ferme Tourilli- Papa au travers cela-Mari et amant , tant qu'a faire
.. Toutefois, des compatriotes se sont joint a moi pour m'aider . et c'est tant mieux.Alors me v'la de retour.. Dans les prochains articles, je vous ferai part de l'avancement du projet des Grands Rangs, des ralentisseurs !! . Bref, tout le genre de truc que mes conseillers financiers voudraient entendre !!
laissez vos commentaires sur le blogue.. pour le partage !
eric

Thursday, October 22, 2009

Voyage d'étude dans le bas du Fleuve





Il a bien fallu s'inspirer pour "grounder" notre monde..

Mardi le 20 novembre, nous sommes allés visiter la coopérative la Mauve a St-Vallier de Bellechasse..ainsi que l'incubateur bio-alimentaire de LaPocatière

nous étions 13.. et pouvons vous dire que nous avons été très heureux, voire envieux.. de ce que nous avons vus !!!

Coop la Mauve : Épicerie fine biologique, atelier de préparation d'aliments et viande, 300 paniers hebdomadaires a l'années ASC sur Québec, 30 producteurs agricoles de Bellechasse affiliés, une bonne dizaine d'employés, 100 membres de soutiens et énormément de chaleur et solidarité..Des travailleurs engagés dans le développement durable. Un modèle dans Chaudière-Appalaches qui a pris sa place dans la région et dans les villes de Lévis et Québec de part les paniers hebdomadaires livrés chez 300 familles . http://www.lamauve.com/



L'incubateur bio-alimentaire de LaPoc.. : La mercedes du bas du fleuve.. probablement le seul, unique et dernier incubateur du genre financé a 100% par le MAPAQ.. un bijoux de technologie. 4 usines pilotes R-D en location pour les entreprises (produits laitiers-boulangerie,cuisines, boucherie), 4 usines louées a l'année pour des entreprises artisanales de la région, services de labo, bureaux admin..et même marketing.. La totale !! La phase 1 date de 1998 je crois et la phase 2 de 2005. Dans la phase 1, le projet avoisinnait 8 millions, dont 4 en équipements !! (Il se fait beaucoup de R-D dans les usines-pilotes). Cela illustre bien comment une mobilisation régionale peut porter fruit (municipalité, institutions enseignement, CLD, MRC-Hydro-Québec (progr.économies énergies), institutions fédérales-provinciales) Bref tout ce qui bouge et se targue de travailler au développement d'une région.. il faut les embrigader dans des projets collectifs de la sorte.



Alors, disons que la coop des Grands Rangs se situera entre les 2 !!
On ne sera pas des "grano bas de laine" du passé , ni les "techies" du progrès. Nous souhaitons avoir la sagesse de nous situer entre les 2, et nous croyons que les principes d'équité, de respect de l'homme et de son savoir-faire pourrons être de bons guides pour faire de notre coop un modèle tout aussi original et unique en son genre.

Si vous vous dites..wow ! c'est gros , il y a de l'inox partout !! Eh bien ..bienvenue dans le monde de l'agro-alimentaire ! C'est un passage obligé, si l'on veut des cuisines et une usine laitières de type HACCP. Essentiel pour asseoir une rentablité long terme et explorer l'export.. Si l'on veut être structurant au niveau économique pour notre région, c'est toujours payant d'ériger les fondations correctement au départ.

Bref on construit pour du long terme, et être structurant pour notre région


Tourilli et sa monture







video

N'éveillez pas le chat qui dort "..

.. Et il veut continuer a dormir croyez moi..
"Ca prend 2 ans partir une coop.. " " Il faut suivre les étapes.."

C'est pas de moi.. Ca vient des bureaucrates, des politiciens ...
Ca prend 2 ans, car l'on sent qu'il sont des observateurs du développement de leurs régions.. point .. Ils attendent qu'un promoteur effectue une demande de programme.. Bref, ca joue au guichet automatique

Si les acteurs bénévoles du développement régional, avaient besoins d'un guichet automatique.. pas de problème, ca coûte pas cher et tout peut se faire par le web !! Sauf que nos "fonctionnaires" sont payés pour venir aux rencontres, pour mettre notre projet a la queue leue leue , des pseudos-priorités du fameux plan quinquennal que personne n'applique !

On les alimente, nous les promoteurs, on leurs donne de l'ouvrage, et l'on se fait répondre... " pas trop vite les enfants.. passez pas par-dessus la tête d'un tel", Mes rendez-vous sont bookés 1 mois d'avance..alouette ! Et en plus je dois faire les suivis pour éviter qu'ils oublient !

Nous bénévoles, promoteurs, entrepreneurs, l'on cherche de l'aide pro-active et investie.. et puis l'on constate que finalement.. il ne faut pas bousculer l'ordre établit.. Un peu plus d'indicateurs de performance aiderait !

Vrai , nous sommes jeunes (35 ans,, 10 ans comme chef d'entreprise, mais encore la couche aux fesses pour certains) .. Mais nous sommes l'actif d'une région, de la communauté.. En ce millénaire ou l'entrepreneurship n'a pas la côte, que les régions attirent peu, que la population veillit, l'on se demande vraiment a quoi sert t-il de torpiller les projets par l'inertie. !

Certes, je vais continuer a pratiquer mon coup de patin, et faire des figures de style afin de convaincre nos partenaires de lâcher le "brake a bras".

Ca avance quand même, mais ca frustre et cela sent le chauffé.

Toutefois, avec le recul, toutes nos demandes ont été recues positivement.. mais ca été long pour accoucher d'une souris..

Sauf que je me demande si nous allons arriver a temps au fil d'arrivée..

Le major tourilli c'est donné décembre 09 pour mettre la coop sur les rails.. maintenant il a du revoir sa stratégie pour février-mars 09, question d'aller au rythme du plus lent.

Toutefois, la mise de fond se devra d'être constituée, car c'est bien beau aller au front, mais nu comme un vers, on peut pas tenir un long siège...

Bref, je dois envisager une pelletée de terre en 201o. La fromagerie Tourilli vit sur du temps emprunté depuis la crise de la listeriose.. L'argent pousse pas dans les arbres, et il y a un boutte a toute. Je m'appelle pas jesus de nazareth ! Même si certains me considèrent increvable !!.. Des leader régionaux, il en pleut pas, de grâce évitons de sacrifier ceux-ci sur l'autel de l'inertie, de la politicaillerie ou des égos..

Vous comprenez maintenant un peu plus.pourquoi une coop a besoin de membres citoyens.. Vous êtes notre légitimitée, notre banque de talents.. Bref un contrepoids essentiel...

L'on suit les étapes, elles nous apprennent beaucoup. L'on espère que les esprits s'ouvrirons adéquatement pour aider a faire lever ce projet. Il y a tant de ressources disponibles dans nos régions, mais tant de rectitude politique.. Ahh.. la gestion des égos, la gestion des rumeurs.. job a plein temps !!

Le chevalier tourilli galopant sur le rang

" Ca prend 2 ans pour partir une coop.. suite.."

OH que oui,l'on suit les étapes.. Dès avril 09, nous avons formés un comité provisoire.. Qui sont -il ces valeureux gaillards qui se tapent 1 réunion aux 2 semaines et des rencontres de jours, et de la mobilisation !!

- Eric Proulx , ferme Tourilli, major
- Emmanuelle Choquette, chargée de projet,
- Jacques Plamondon, retraité, gestionnaire, colonel honoraire
- Sébastien Rivard, chef-station éco-touristique Duchesnay,
- Patrice Tremblay, Bistro Angelus, Deschambault, Adjudant-chef.
- Jean-Francois Thifault, technicien forestier, Coureurs des bois, champignons, - Guillaume Plamondon, éco-conseiller, signaleur
- Douglas Gilpin, éleveur bovin, ferme Beverlea,
- Luc Côté, professeur foresterie-Duchesnay, fournisseur lait chevre Tourilli
----------------
Alors, ensemble, nous avons pondus les statuts et règlements de la coop, définis les tâches, mise en route du plan d'affaires, rencontres stratégiques, suivi admin, voyages d'études.. Bref, de la grosse ouvrage..

Mais pourquoi 2 ans !! Peut-être parce que ce sont des bénévoles qui montent des projets de coop. En effet, les braves nommés ci-dessus sont des bénévoles qui prennent de leur temps le jour et le soir pour faire avancer le projet.. Mais le jour, ils travaillent comme salariés ou propriétaires d'entreprises.. Alors, comme les fonctionnaires ne font pas d'overtime de nuit.. On a un problème pour faire avancer rondement un projet. !!

Effectivement, vous avez pas idées.. Nous avons des relations avec différents ministères , le CLD, la SADC, la municipalité, etc. ET chacuns désirent se faire courtiser, certains plus que d'autres .

C'est long en s'il vous plait.. pourparlotter avec tout ce monde et écrire des lettres.. Par chance, je mobilise, 50% de mon temps ouvrable pour la coop..En réalité j'investit puisque je paie des gens chez Tourilli pour me libérer du temps pour la coop !!

Emmanuelle, élabore l'étude de faisabilité.. et maintenant l'organisme de développement économique de St-Raymond nous alloue une ressource de coordination pour faire avancer les choses.. ouf !!

On parle quand même du démarrage et du développement de 5 entreprises sur un même site. Le potentiel d'attraction de la coop est Grand. Alors voila pourquoi, on a besoins de ressources.. !

Mais le nerf de la guerre, c'est pas juste l'argent.. c'est le temps qui fuit !

la suite dans la prochaine rubrique !

chevalier sur son rangs

" Ca prend 2 ans démarrer une coop"

Cette phrase est en train de me rendre fou !

Je l'entend "ad nauseam" depuis 6 mois... ! Petit rappel.. vous savez, que le projet de re-localisation de la ferme Tourilli est pas mal conditionnel a la mise en place de la coop des GrandsRangs.

En fait Tourilli, tout seul, ne peut passer la rampe du financement traditionnel. Je voudrais , mais je peux pas ! Donc, il y a eu l'idée de démarrer une coop de solidarité, qui elle va s'occuper de construire l'infrastructure. Dès lors, il y a bien plus que Tourilli la dedans. On parle d'une coop, avec des membres travailleurs, des membres producteurs (utilisateurs des installations de la coop), et des membres de soutien, qui sont la pour s'investir dans cette cause et profiter de l'offre de produits, des services..etc..

On parle d'une grande bâtisse multi-fonctionnelle, dont le cout de construction va tourner dans les 1.4 -1.6 millions. (on evalue cela a 150$ du p.c.).. Il va y avoir une usine laitière (dont tourilli sera locataire), une cuisine d'établissement (qui sera louée par les producteurs-artisans et restaurateurs de la région), une boutique-magasin général et une cafétéria bistro...

Ou !!!!?? A St-Raymond-de-Portneuf, a l'intérieur d'un site récréo-touristique a fort potentiel (r.f. une montagne !).. collé sur des partenaires qui développent l'éco-tourisme a fond

Wednesday, June 10, 2009

www.LESGRANDSRANGS.COM

Fin 2009, ferme Tourilli veut ouvrir un nouveau chapitre de son histoire pour éviter de s’éteindre comme les étoiles filantes. En effet, après avoir passé huit ans a « trimer » les percées de soleil dans notre atelier du 1541 rang Notre-Dame, notre salut nous viendra en augmentant notre capacité de production a l’échelle de notre reconnaissance : notre mission : offrir des fromages artisans, biologiques, de qualité supérieure, ancrés dans Portneuf a une clientèle avisée et gastronome du Québec, Ontario et Nouvelle-Angleterre.
Le projet est a la mesure de Tourilli : une fromagerie HACCP de 10 000pi2 avec équipements spécialisés, bistro, boutique de vente et centre d’interprétation de la paysannerie. Mais pourquoi faire seul, quand on peut utiliser les leviers collectifs ? Afin de regrouper les forces d’avenir de Portneuf et ses voisins; offrir à nos citoyens-mangeurs un terroir et accessible, Tourilli veut s’installer au sein d’une famille de cœurs et d’esprit …

Les Grands Rangs, Coopérative de solidarité des terroirs de Portneuf

Objectif : Offrir à des fermes et artisans du terroir le pouvoir de prendre en main leur transformation, leur mise en marché et se doter de services adaptés à leurs besoins

Sous quelle forme : Une coopérative de solidarité, où seront membres les artisans, les fermiers, les chefs, les travailleurs et des sympathisants (VOUS !!!).

Le projet est ambitieux et non conventionnel. Un budget de un million et demi, un bâtiment vert, une cuisine d’établissement où les producteurs et artisans pourront mettre au point et transformer leur produits, une fromagerie artisanale, des chèvres dans la montagne, un bistro espace-culturel, une boutique de produits locaux, etc…

Nous vous interpellons aujourd’hui car nous avons besoin de votre appui à titre de membre de soutien. En devenant membre des Grands Rangs, vous appuierez une économie des terroirs, québécoise, biologique et engagée.

Tous les détails au WWW.LESGRANDSRANGS.COM
www.fermetourilli.com

« Nous sommes une armée de rêveurs... et c'est pour cela que nous sommes invincibles »

Wednesday, April 29, 2009

La coopérative est maintenant baptisée

Chers amis,
après une longue séance de réflexion en comité, inspirés par vos suggestions et commentaires, il nous fait plaisir de vous annoncer que notre projet a maintenant un nom, et qu'on en est pas peu fiers:

Les Grands Rangs, coopérative de solidarité des terroirs de Portneuf


Le grand rang, dans les villages Québécois, était le rang des notables, le rang des plus aisés. On y retrouvait plusieurs services, il était un lieu de rencontres pour les villageois. Des grands rangs, il y en a partout au Québec. Ils sont souvent le lien entre différents villages, ou relient le village à la ville. Voie privilégiée pour les échanges, c’est par le grand rang que les producteurs apportent leur produits au marché.

Le rang fait également référence à la notion de partage, de solidarité :

« Habiter le Rang de l’église ou le Grand-Rang ce n’est pas comme appartenir à un autre rang (…), La solidarité du rang est plus forte que celle de la paroisse, réservée aux occasions exceptionnelles. Les grandes corvées, comme le levage de la charpente d’une grange, regroupent souvent ceux qui habitent le même rang. D’autres formes de travaux se prêtent à ce type de solidarité. En avril, quand le vieux Daupĥinais de Saint-Justin perd sa jument et se retrouve incapable de faire ses semailles, cinq ou six de ses voisins s’entendent pour l’aider à ensemencer son champ.»
Extrait de : Les quatre saisons dans la Vallée du Saint-Laurent de Jean Provencher.

En choisissant ce nom, nous démontrons la mise en valeur d’entreprises et de produits de qualité, mais également de valeurs humaines reflétant l’équité, le partage et le respect de l’environnement. Il souligne aussi l’importance des liens à créer entre les entreprises et personnes membres, et parallèlement entre le milieu rural et la ville. En utilisant les grands rangs au pluriel, nous présentons l’aspect universel de la coopérative et le fait qu’elle peut répondre aux besoins de plusieurs communautés.

Le choix du mot terroir fait référence à des caractéristiques géophysiques, mais également à une expertise et un savoir-faire propre à un milieu.

« Le terroir est un espace concret, tangible et cartographiable à travers de multiples facteurs (géographiques : géologie, hydrologie, climatologie,, exposition, etc.). Mais il possède également une dimension culturelle qui reflète directement la société humaine qui l’exploite. »
Source : Wikipédia

Les terroirs de Portneuf soulignent les spécificités propres au territoire où s’installe la coopérative, mais également la mise en valeur de l’ensemble des expertises que l’on y retrouve.

Emmanuelle

Wednesday, April 22, 2009

En attendant l'accouchement, le Baptême !!

Chers amis, comparses Tourilliens et coopérants de la ruralité,

NOUS vous écrivons aujourd'hui pour vous dire que la nuée d'étourneaux cherche un lieux pour sa couvée du printemps. Hier, mardi, le comité provisoire de la COOP de Solidarité a eu sa première rencontre et disons que le ruisseau de l'enthousiasme était torrentiel....

Trouver un nom à cette COOP
couriellez vos idées : INFO@FERMETOURILLI.COM ou ECHOQUETTE@GMAIL.COM

Il faut bien la nommer !!, et nous nous sommes exercer a beletter la langue française pour allumer notre fanal...Pas facile de mettre le doigt, la langue et l'oeil d'une vision rassembleuse.. Nous voulons un nom qui inspire des valeurs communes dont la tête sera dans Portneuf, mais dont les jambes et les bras pourraient s'étendre a d'autres terroirs solidaire du Saint-Laurent d'ici quelques printemps.

Comme nous vous sentons aussi vaillants et fébriles qu'une brigade de Pic-Bois branchus, l'on sollicite votre inspiration divine. Je suis convaincu que nous pouvons trouver le nom qui fera vibrer en nous la note du pays rêvé.


« Gros Jean comme devant », coopérative de solidarité agroalimentaire !!

Voici les grandes lignes des idéaux qui seront les guides de la coop

-Agro-alimentaire de Terroir -Savoir-faire artisanal, d’excellence
-Ancrage territorial et structuration économique - Vert-Bio-Equitable-rentable-Fier
-Solidarité rurale-urbaine- identité citoyenne, patrimoine culturelle
-Les Pays habités du Québec, réseautage, entraide

Voici les pistes dégagées

-Combiner un lieu avec un caractère, Un caractère géographique et historique
-Ancrer le projet à la terre et faire ressortir les valeurs qu’il soutient.
•Doit interpeller toutes les générations issus de plusieurs régions du Québec.
•Respect de la nature, de l’homme, du patrimoine, de la matière, de la vie
•Synonyme de qualité, excellence, dynamisme, vision
•Consonnance agroalimentaire


A date l’on s’aligne sur un nom comprenant le mot RANG :

« Habiter le Rang de l’église ou le Grand-Rang ce n’est pas comme appartenir à un autre rang (…), La solidarité du rang est plus forte que celle de la paroisse, réservée au occasion exceptionnelles. Les grandes corvées, comme le levage de la charpente d’une grange, regroupent souvent ceux qui habitent le même rang. D’autres formes de travaux se prêtent à ce type de solidarité. En avril, quand le vieux Daupĥinais de Saint-Justin perd sa jument et se retrouve incapable de faire ses semailles, cinq ou six de ses voisins s’entendent pour l’aider à ensemencer son champ. »

Le rang, c’est le premier mode d’établissement au Québec. Chaque région avait sa façon de nommer le rang. Dans les Bois-Francs, c’est le premier, le deuxieme le troisième rang, dans les Towships, c’est le « pinacle road », dans Portneuf ce sont les Saint-Anne et Notre-Dame, dans le bas du fleuve c’est le rang de la blague,de l’hermine, dans Charlevoix, le rang du pis-sec, le rang du Lichepain, du pousse-pioche, du trompe-souris, dans Champlain, le rang des envies !! Il suffisait d’un accident géographique, d’une anecdote, d’un lieux commun, d’un caractère des habitants ou une légende locale.. et voila un nouveau rang baptisé !!

On a ensuite cherché à inventer un nom de rang en le combinant avec une caractéristique ou une expression :

Rang des téméraires, Rang du Fiermonde, Rang des valeureux,
Rang des Mille-Clochers. Rang des métayers, du Pin Blanc, des Terres Neuves,


On regarde du côté des plantes indigènes du Québec et des arbres ou un totem Scout !

Pour vous inspirer, voici une source intarrisable du patrimoine linguistique :


http://www.dicocf.ca/

Wednesday, April 15, 2009

La fécondation

Hier avait lieu l’assemblée d’information sur notre projet de coopérative de solidarité. Le projet fut présenté dans son ensemble à 25 personnes, qui ont également eu droit à une présentation des gens de la coopérative de développement régional. À notre grand bonheur (non pas qu’on en doutait mais…) la réponse fut extrêmement positive. Le milieu est derrière nous et l’idée d’une coop de terroir, paysanne, accessible et disponible aux gens de bonne volonté en fait déjà rêver plusieurs.

Et si plusieurs en rêvent, d’autres ont décidé d’en faire un peu plus et de mettre la main à la pâte. Un comité provisoire d’une douzaine de membres vient d’être mis sur pied. C’est avec et grâce à eux que la coop verra le jour.

Nous dirons que hier nous avons assisté à la fécondation de notre projet. L’image peut sembler forte, certes, mais reste relativement juste. Nous avions une idée de départ, une bulle déjà bien garnie de nos constats, de nos idées, de nos rêves et de notre énergie. Mais contraints à cette seule bulle, nous ne pouvions mener seuls le projet à terme. Voilà que dix autres valeureux joignent les rangs et décident de partager avec nous non pas leur bagage génétique, mais leur bagage généreux. Restaurateurs, entrepreneurs, techniciens forestiers, agronomes et sages penseurs s’assiéront dorénavant autour de la table avec nous.

Bienvenus les amis et merci. Maintenant, gestationnons.

Emmanuelle

Monday, April 6, 2009

La grande débâcle

Ça gronde aux abords de la Tourilli. La rivière est chargée à bloc, l'énergie est à son maximum. Nous sommes prêts à assembler les morceaux qui permettront non seulement à Tourilli mais à plusieurs artisans dans la même situation que nous de voir leur projet prendre forme et/ou s'épanouir...

Il s'en est passé des choses depuis le 4 mars. Par ou commencer?

D’abord, je ne suis plus tout seul dans ma barque. Je viens de me greyer d’une chargée de projet pour me seconder dans mes démarches, en la personne de Emmanuelle Choquette. Pour ceux à qui le nom vous dit quelque chose, elle s’est occupée du Parcours gourmand plusieurs années. Elle est là pour attacher de projet le plus serré possible, et faire en sorte que tout débouche comme prévu.

Et la transhumance prend forme.... Après avoir consulté avocats, comptables, organismes, etc. nous croyons avoir trouvé la formule gagnante, non seulement pour nous mais pour des entreprises comme nous qui cherchent à émerger dans l'agroalimentaire portneuvois. En voici les grandes lignes:

"Pour fermer le clapet du tourne-disque... il suffit de fermer la page d'accueil de tourilli !.."



Je vous reviens rapidement pour plus de détails sur le projet.

"Pour fermer le clapet du tourne-disque... il suffit de fermer la page d'accueil de tourilli !.."

Ensuite, peut-être avez-vous vue une publicité à Canal D concernant notre projet de coopérative et le tirage d’une part privilégiée ainsi que d’une journée dans la peau d’un fromager. En effet, les gens de canal D ont décidé de nous donner un coup de pouce dans notre projet et d’en faire la promotion.



Finalement, sachez qu’être chevrier implique certains risques, surtout les souères de tempête.

Wednesday, March 4, 2009

Lentement, mais sûrement

Bonjour a tous,

Je suis bien fier de vous dire que le projet avance et le train s'aligne sur ses rails.

Dans la semaine du 9 mars, je mettrai de la documentation sur google.docs a ce sujet. Si vous n'êtes pas en mesure de visualiser, écrivez moi, je vous ferai parvenir des copies.

Vous aurez un schéma de quoi aura l'air la fromagerie., Une photo aérienne du mont Laura (le terrain ou sera situé la fromagerie est en haut, au centre de la photo...le long du rang notre-dame)...

Aussi un prospectus du plan d'affaires. Je n'y met pas les fins détails, confidentialité oblige.. Toutefois, vous avez une très bonne idée du projet...

Par ailleurs, je rencontre assidument mon mentor, comptable-fiscaliste et avocat pour que ce projet soit crédible et cohérent. La période d'incertitude économique implique des devoirs supplémentaires pour rassurer mes gens.. Je suis en pourparlers avec des actionnaires intéressés a mettre la main a la pâte. D'autre part, je vous solidarise tous comme actionnaires-citoyens, car votre rôle servira la caution "morale" au projet. Plusieurs m'ont offerts leurs services, je tente de bien canaliser le tout. Je vais probablement embaucher un "chargé de projet" pour assurer la suite, car le suivi administratif va être trop lourd pour un fromager-chevrier-entrepreneur-plombier-représentant-papa-militant !!

Portez-vous bien

Eric
ferme tourilli

p.s. soyez indulgents, j'ai a gérer troupeau-fromagerie et ce projet, tous de front.. J'avance alors pas a pas ...

Sunday, February 8, 2009

Tourilli transhumance , pte 3 , visite fromagerie

Visite de la fromagerie , Description des pieces et enumération sommaire des raisons expliquant la nécessité de déménager.

Mon passé comme fromager, mon expertise d'entrepreneur, ma reconnaissance de mes pairs sont des atouts pour faire de la nouvelle fromagerie Tourilli un succes d'entrepreneurship ethique sous bannière inc !

chevalier tourilli

"Pour fermer le clapet du tourne-disque... il suffit de fermer la page d'accueil!.."

Tourilli, Transhumance pte2 visite chevrerie

Bonjour Bonjour,

Voici un petit clip vous exposant ma chevrerie. Le agrandissements a faire a l'intérieur (fenil-enclos..) et des commentaires généraux pour la suite des choses.

chevalier tourilli


Monday, February 2, 2009

projet Transhumance 2009

Au cours des prochains mois, je vais vous illustrer la vision qui m'anime depuis les début de la Ferme Tourilli en 2001.

En effet, de micro-fromagerie tout juste viable, nous sommes a l'instar de la chenille, un papillon qui cherche a éclore..pour pouvoir vivre dignement de notre métier

La transhumance, est le voyage qu'effectue le bétail d'alpage (vaches-chevres et brebis) pour se rendre aux pâtures d'été suite aux hivernements dans les étables de la plaine. Cette pratique est encore courante dans certaines vallées des Pyrennnées et de Savoie en France.

Alors Tourilli , entreprend cette même transhumance en re-localisant ses installations pour faire peau neuve ..

La crise des fromages de l'automne 2008 a posé des questions sans détours a l'entrepreneur, au passionné, au citoyen et au père de famille que je suis. Est-ce que je veux encore travailler 8-9 années supplémentaires a 60-70 heures semaine pour un maigre 10 000$ de revenu net !! Avant d'atteindre le stade de la folklorisation et la perte de ma dignité, j'ai décidé de donner un grand coup pour briser le cycle de la fatalité.

Cela va faire 10 ans que j'ai tout abandonné pour mon rêve de la terre. N'y voyant pas d'issues viables pour un minimum de profitabilité, j'ai décidé de promouvoir la construction d'une nouvelle fromagerie. Une fromagerie de "montagne".. Une fromagerie éco-énergétique , multi-lait, produisant en majeure partie du chèvre, mais aussi du fromage de lait de vache.. certifiée biologique, HACCP et agrée aux normes d'exportation.

Le genre de fromagerie qui sera malgré tout, la norme pour quelques temps.

Je pourrai y produire manuellement , avec mon savoir-faire artisanal, 10 fois mon volume actuel. C'est a dire 500 000 litres de lait. Soit 5 troupeaux de chevre de 100 têtes ou bien 2 troupeau de vache de 60 têtes.. On passe de la "tres petite entreprise" (TPE) a la petite entreprise (PME).. 8-9 employés tout au plus, mais une passion renouvelée pour faire du "business" ethique ..et faire avancer un peu plus notre ideal de prospérité rurale.. une bagatelle de 2 millions !.. avec de l'actionnnariat citoyen et corporatif..

Vous comprenez maintenant que je me dois de faire lever une vague assez forte pour attirer dans mon projet collectif au moins 200 000$ venant de mes supporters -actionnaires !!! Le reste viendra des entreprises "amies" de tourilli.. et bien sûr des banques et prêteurs gouvernementaux ..!

Alors voila.. le mot est lancé.. votre aide a propager la bonne nouvelle rurale me sera précieuse

Bien a vous tous
Tant vaut le fromage, tant vaut le pays..

"Pour fermer le clapet du tourne-disque... il suffit de fermer la page d'accueil!.."

Chevrottage, Ferme Tourilli 1 fevrier 2009

Chevrottage d'une de nos chevrette de race Lamancha. 1 fevrier 2009 au matin.
Comme quoi le cycle de la vie reprend a chaque printemps et s'épanoui au fil des saisons..

Nous faisons partis de cette terre, cette terre c'est nous...



La transhumance telle que pratiquée aujourd'hui dans les pyrennées du pays basque. (Voila une source d'inspiration pour une agriculture de terroirs !)



ARTV- serie "On est tous des artistes"

"Eric Proulx" : Après des études universitaires en géographie, Éric Proulx fait prendre à sa vie un tournant tout à fait inattendu. En 1998, il fait l’acquisition d’une maisonnée et se lance dans la production de fromage de chèvre.

Ses dons de conteur et ses talents de musicien lui valent rapidement des invitations dans plusieurs événements et festivals locaux. Sa passion pour sa terre et sa région lui sert bien quand vient le temps de faire le récit de contes et de légendes ou de se laisser aller à quelques notes de musique traditionnelle.

Son but : transmettre aux gens l’amour de leur passé, de leurs traditions et du mode de vie rural.

Éric Proulx est un fervent défenseur des valeurs traditionnelles québécoises et de la vie rurale. Il se fait tour à tour conteur et musicien pour faire revivre les légendes et la musique du passé.

http://www.onesttousdesartistes.tv/serie/emissions/prise-parole/eric-proulx


Documentaire "le reel du fromager", esperamos films

produit par la maison "Esperamos films", réalisé par Hugo latulippe et Pascal Sanchez, 2008. Documentaire sur l'avenir de l'agriculture tourné dans le cadre de la série "Manifeste en serie".

http://manifestesenserie.ca/

Docu D : Le reel du fromager
vue 3974 fois
Exploration des réalités et des difficultés vécues par Éric Proulx,
artisan fromager, qui partage ses espoirs pour une alimentation à dimension...

http://www.canald.com/webtele/E4IhrMZh1IQ=/
There was an error in this gadget
There was an error in this gadget