Monday, April 6, 2009

La grande débâcle

Ça gronde aux abords de la Tourilli. La rivière est chargée à bloc, l'énergie est à son maximum. Nous sommes prêts à assembler les morceaux qui permettront non seulement à Tourilli mais à plusieurs artisans dans la même situation que nous de voir leur projet prendre forme et/ou s'épanouir...

Il s'en est passé des choses depuis le 4 mars. Par ou commencer?

D’abord, je ne suis plus tout seul dans ma barque. Je viens de me greyer d’une chargée de projet pour me seconder dans mes démarches, en la personne de Emmanuelle Choquette. Pour ceux à qui le nom vous dit quelque chose, elle s’est occupée du Parcours gourmand plusieurs années. Elle est là pour attacher de projet le plus serré possible, et faire en sorte que tout débouche comme prévu.

Et la transhumance prend forme.... Après avoir consulté avocats, comptables, organismes, etc. nous croyons avoir trouvé la formule gagnante, non seulement pour nous mais pour des entreprises comme nous qui cherchent à émerger dans l'agroalimentaire portneuvois. En voici les grandes lignes:

"Pour fermer le clapet du tourne-disque... il suffit de fermer la page d'accueil de tourilli !.."



Je vous reviens rapidement pour plus de détails sur le projet.

"Pour fermer le clapet du tourne-disque... il suffit de fermer la page d'accueil de tourilli !.."

Ensuite, peut-être avez-vous vue une publicité à Canal D concernant notre projet de coopérative et le tirage d’une part privilégiée ainsi que d’une journée dans la peau d’un fromager. En effet, les gens de canal D ont décidé de nous donner un coup de pouce dans notre projet et d’en faire la promotion.



Finalement, sachez qu’être chevrier implique certains risques, surtout les souères de tempête.

No comments:

Post a Comment

There was an error in this gadget
There was an error in this gadget