Friday, October 23, 2009

De retour sur le blogue

Bonjour a tous
me re-voila de retour sur le bloguepourquoi tant de silences !!?? La charge de travail de 2009 est assez lourde pour mes épaules ! J'ai tenté de faire des suivis sur facebook et sur mon web,.. en vains.. Après mes journées de travail, il en reste un peu pour la famille, mais que très peu pour moi finalement.Bref., pour vous donner une idée de mon agenda estival..
- mise en route de mes marchés publics de Deschambault-Ste-Foy.. juin09- Démarrage de ma boutique de vente "Artisan et son pays", mai-juin-juillet 09- Démarrage et chargé de projet .Coop les Grands Rangs -avril a ce jour..- DG Ferme Tourilli- Papa au travers cela-Mari et amant , tant qu'a faire
.. Toutefois, des compatriotes se sont joint a moi pour m'aider . et c'est tant mieux.Alors me v'la de retour.. Dans les prochains articles, je vous ferai part de l'avancement du projet des Grands Rangs, des ralentisseurs !! . Bref, tout le genre de truc que mes conseillers financiers voudraient entendre !!
laissez vos commentaires sur le blogue.. pour le partage !
eric

Thursday, October 22, 2009

Voyage d'étude dans le bas du Fleuve





Il a bien fallu s'inspirer pour "grounder" notre monde..

Mardi le 20 novembre, nous sommes allés visiter la coopérative la Mauve a St-Vallier de Bellechasse..ainsi que l'incubateur bio-alimentaire de LaPocatière

nous étions 13.. et pouvons vous dire que nous avons été très heureux, voire envieux.. de ce que nous avons vus !!!

Coop la Mauve : Épicerie fine biologique, atelier de préparation d'aliments et viande, 300 paniers hebdomadaires a l'années ASC sur Québec, 30 producteurs agricoles de Bellechasse affiliés, une bonne dizaine d'employés, 100 membres de soutiens et énormément de chaleur et solidarité..Des travailleurs engagés dans le développement durable. Un modèle dans Chaudière-Appalaches qui a pris sa place dans la région et dans les villes de Lévis et Québec de part les paniers hebdomadaires livrés chez 300 familles . http://www.lamauve.com/



L'incubateur bio-alimentaire de LaPoc.. : La mercedes du bas du fleuve.. probablement le seul, unique et dernier incubateur du genre financé a 100% par le MAPAQ.. un bijoux de technologie. 4 usines pilotes R-D en location pour les entreprises (produits laitiers-boulangerie,cuisines, boucherie), 4 usines louées a l'année pour des entreprises artisanales de la région, services de labo, bureaux admin..et même marketing.. La totale !! La phase 1 date de 1998 je crois et la phase 2 de 2005. Dans la phase 1, le projet avoisinnait 8 millions, dont 4 en équipements !! (Il se fait beaucoup de R-D dans les usines-pilotes). Cela illustre bien comment une mobilisation régionale peut porter fruit (municipalité, institutions enseignement, CLD, MRC-Hydro-Québec (progr.économies énergies), institutions fédérales-provinciales) Bref tout ce qui bouge et se targue de travailler au développement d'une région.. il faut les embrigader dans des projets collectifs de la sorte.



Alors, disons que la coop des Grands Rangs se situera entre les 2 !!
On ne sera pas des "grano bas de laine" du passé , ni les "techies" du progrès. Nous souhaitons avoir la sagesse de nous situer entre les 2, et nous croyons que les principes d'équité, de respect de l'homme et de son savoir-faire pourrons être de bons guides pour faire de notre coop un modèle tout aussi original et unique en son genre.

Si vous vous dites..wow ! c'est gros , il y a de l'inox partout !! Eh bien ..bienvenue dans le monde de l'agro-alimentaire ! C'est un passage obligé, si l'on veut des cuisines et une usine laitières de type HACCP. Essentiel pour asseoir une rentablité long terme et explorer l'export.. Si l'on veut être structurant au niveau économique pour notre région, c'est toujours payant d'ériger les fondations correctement au départ.

Bref on construit pour du long terme, et être structurant pour notre région


Tourilli et sa monture







N'éveillez pas le chat qui dort "..

.. Et il veut continuer a dormir croyez moi..
"Ca prend 2 ans partir une coop.. " " Il faut suivre les étapes.."

C'est pas de moi.. Ca vient des bureaucrates, des politiciens ...
Ca prend 2 ans, car l'on sent qu'il sont des observateurs du développement de leurs régions.. point .. Ils attendent qu'un promoteur effectue une demande de programme.. Bref, ca joue au guichet automatique

Si les acteurs bénévoles du développement régional, avaient besoins d'un guichet automatique.. pas de problème, ca coûte pas cher et tout peut se faire par le web !! Sauf que nos "fonctionnaires" sont payés pour venir aux rencontres, pour mettre notre projet a la queue leue leue , des pseudos-priorités du fameux plan quinquennal que personne n'applique !

On les alimente, nous les promoteurs, on leurs donne de l'ouvrage, et l'on se fait répondre... " pas trop vite les enfants.. passez pas par-dessus la tête d'un tel", Mes rendez-vous sont bookés 1 mois d'avance..alouette ! Et en plus je dois faire les suivis pour éviter qu'ils oublient !

Nous bénévoles, promoteurs, entrepreneurs, l'on cherche de l'aide pro-active et investie.. et puis l'on constate que finalement.. il ne faut pas bousculer l'ordre établit.. Un peu plus d'indicateurs de performance aiderait !

Vrai , nous sommes jeunes (35 ans,, 10 ans comme chef d'entreprise, mais encore la couche aux fesses pour certains) .. Mais nous sommes l'actif d'une région, de la communauté.. En ce millénaire ou l'entrepreneurship n'a pas la côte, que les régions attirent peu, que la population veillit, l'on se demande vraiment a quoi sert t-il de torpiller les projets par l'inertie. !

Certes, je vais continuer a pratiquer mon coup de patin, et faire des figures de style afin de convaincre nos partenaires de lâcher le "brake a bras".

Ca avance quand même, mais ca frustre et cela sent le chauffé.

Toutefois, avec le recul, toutes nos demandes ont été recues positivement.. mais ca été long pour accoucher d'une souris..

Sauf que je me demande si nous allons arriver a temps au fil d'arrivée..

Le major tourilli c'est donné décembre 09 pour mettre la coop sur les rails.. maintenant il a du revoir sa stratégie pour février-mars 09, question d'aller au rythme du plus lent.

Toutefois, la mise de fond se devra d'être constituée, car c'est bien beau aller au front, mais nu comme un vers, on peut pas tenir un long siège...

Bref, je dois envisager une pelletée de terre en 201o. La fromagerie Tourilli vit sur du temps emprunté depuis la crise de la listeriose.. L'argent pousse pas dans les arbres, et il y a un boutte a toute. Je m'appelle pas jesus de nazareth ! Même si certains me considèrent increvable !!.. Des leader régionaux, il en pleut pas, de grâce évitons de sacrifier ceux-ci sur l'autel de l'inertie, de la politicaillerie ou des égos..

Vous comprenez maintenant un peu plus.pourquoi une coop a besoin de membres citoyens.. Vous êtes notre légitimitée, notre banque de talents.. Bref un contrepoids essentiel...

L'on suit les étapes, elles nous apprennent beaucoup. L'on espère que les esprits s'ouvrirons adéquatement pour aider a faire lever ce projet. Il y a tant de ressources disponibles dans nos régions, mais tant de rectitude politique.. Ahh.. la gestion des égos, la gestion des rumeurs.. job a plein temps !!

Le chevalier tourilli galopant sur le rang

" Ca prend 2 ans pour partir une coop.. suite.."

OH que oui,l'on suit les étapes.. Dès avril 09, nous avons formés un comité provisoire.. Qui sont -il ces valeureux gaillards qui se tapent 1 réunion aux 2 semaines et des rencontres de jours, et de la mobilisation !!

- Eric Proulx , ferme Tourilli, major
- Emmanuelle Choquette, chargée de projet,
- Jacques Plamondon, retraité, gestionnaire, colonel honoraire
- Sébastien Rivard, chef-station éco-touristique Duchesnay,
- Patrice Tremblay, Bistro Angelus, Deschambault, Adjudant-chef.
- Jean-Francois Thifault, technicien forestier, Coureurs des bois, champignons, - Guillaume Plamondon, éco-conseiller, signaleur
- Douglas Gilpin, éleveur bovin, ferme Beverlea,
- Luc Côté, professeur foresterie-Duchesnay, fournisseur lait chevre Tourilli
----------------
Alors, ensemble, nous avons pondus les statuts et règlements de la coop, définis les tâches, mise en route du plan d'affaires, rencontres stratégiques, suivi admin, voyages d'études.. Bref, de la grosse ouvrage..

Mais pourquoi 2 ans !! Peut-être parce que ce sont des bénévoles qui montent des projets de coop. En effet, les braves nommés ci-dessus sont des bénévoles qui prennent de leur temps le jour et le soir pour faire avancer le projet.. Mais le jour, ils travaillent comme salariés ou propriétaires d'entreprises.. Alors, comme les fonctionnaires ne font pas d'overtime de nuit.. On a un problème pour faire avancer rondement un projet. !!

Effectivement, vous avez pas idées.. Nous avons des relations avec différents ministères , le CLD, la SADC, la municipalité, etc. ET chacuns désirent se faire courtiser, certains plus que d'autres .

C'est long en s'il vous plait.. pourparlotter avec tout ce monde et écrire des lettres.. Par chance, je mobilise, 50% de mon temps ouvrable pour la coop..En réalité j'investit puisque je paie des gens chez Tourilli pour me libérer du temps pour la coop !!

Emmanuelle, élabore l'étude de faisabilité.. et maintenant l'organisme de développement économique de St-Raymond nous alloue une ressource de coordination pour faire avancer les choses.. ouf !!

On parle quand même du démarrage et du développement de 5 entreprises sur un même site. Le potentiel d'attraction de la coop est Grand. Alors voila pourquoi, on a besoins de ressources.. !

Mais le nerf de la guerre, c'est pas juste l'argent.. c'est le temps qui fuit !

la suite dans la prochaine rubrique !

chevalier sur son rangs

" Ca prend 2 ans démarrer une coop"

Cette phrase est en train de me rendre fou !

Je l'entend "ad nauseam" depuis 6 mois... ! Petit rappel.. vous savez, que le projet de re-localisation de la ferme Tourilli est pas mal conditionnel a la mise en place de la coop des GrandsRangs.

En fait Tourilli, tout seul, ne peut passer la rampe du financement traditionnel. Je voudrais , mais je peux pas ! Donc, il y a eu l'idée de démarrer une coop de solidarité, qui elle va s'occuper de construire l'infrastructure. Dès lors, il y a bien plus que Tourilli la dedans. On parle d'une coop, avec des membres travailleurs, des membres producteurs (utilisateurs des installations de la coop), et des membres de soutien, qui sont la pour s'investir dans cette cause et profiter de l'offre de produits, des services..etc..

On parle d'une grande bâtisse multi-fonctionnelle, dont le cout de construction va tourner dans les 1.4 -1.6 millions. (on evalue cela a 150$ du p.c.).. Il va y avoir une usine laitière (dont tourilli sera locataire), une cuisine d'établissement (qui sera louée par les producteurs-artisans et restaurateurs de la région), une boutique-magasin général et une cafétéria bistro...

Ou !!!!?? A St-Raymond-de-Portneuf, a l'intérieur d'un site récréo-touristique a fort potentiel (r.f. une montagne !).. collé sur des partenaires qui développent l'éco-tourisme a fond
There was an error in this gadget
There was an error in this gadget